Sélectionner une page

Le petit-déjeuner est-il vraiment le repas le plus important de la journée ?

 

Le petit-déjeuner, je n’en prends pas la plupart du temps. Sauf quand je cherche à gagner du muscle, et encore…

J’entends déjà les remarques, voire même les hurlements… « Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée ! ». Ouais, et bien non. Désolé pour la plupart d’entre vous, mais c’est faux.

Je ne suis pas en train de dire que le petit-déjeuner est mauvais, mais il n’est tout simplement pas le repas le plus important de la journée, car il n’y a pas de repas plus important que d’autres, tout est une question de choix. Les études le montrent de plus en plus, le plus important reste l’apport calorique TOTAL JOURNALIER.

Certains d’entre nous n’ont naturellement pas faim le matin.

Sauter le petit-déjeuner s’appelle le jeûne intermittent (IF pour les intimes = Intermittent Fasting en anglais). Il existe 3 méthodes principales :

  • le 16/8 (Leangains) de Martin Berkhan : jeûne de 16h et plage de nutrition de 8h
  • le Eat-Stop-Eat de Brad Pilon : jeûne de 24h une à deux fois par semaine,
  • la Warrior Diet (« l’alimentation du guerrier ») de Ori Hofmekler : alimentation très légère la journée, et festin le soir.

Personnellement, je n’ai plus faim non plus le matin, alors que j’étais un inconditionnel du petit-déj… Je n’aurai même pas pu imaginer un seul instant, il y a encore quelques années ne pas prendre de petit-déjeuner. Parce que j’aimais la nourriture typique à la française souvent sucrée du petit-déjeuner aussi. Cela m’a pris environ 2 semaines pour m’habituer à ne plus en prendre, ce qui est assez rapide.

Avant d’arrêter, j’avais essayé plusieurs variantes le matin pour gagner du temps :

  • 2 tranches de pain complet/beurre ou margarine,
  • un paquet de 4 gâteaux secs enfilé dans la voiture. Vous savez ceux de la pub qui vous donnent la pêche toute la matinée…

Le plus classique a été tout de même le pain/beurre, comme beaucoup. Cependant, je pense avoir toujours eu une petite fringale vers 11h. Notre amie l’insuline y est pour beaucoup…

Malgré les croyances générales, le fait de sauter le petit-déjeuner procure des bénéfices physiologiques et hormonaux afin de brûler le gras superflu.

Voici les avantages principaux de l’IF:

  • augmentation de l’hormone de croissance (HGH) de plus de 700%, hormone numéro 1 favorisant la fonte des graisses,
  • favorise la diminution des inflammations chroniques,
  • facilite la régénération des cellules,
  • améliore la sensibilité à l’insuline,
  • et point non négligeable : régulation plus aisée de la faim / satiété.

Vous n’êtes pas obligés de tout stopper du jour au lendemain. Vous pouvez commencer progressivement en repoussant le petit-déjeuner de quelques heures au début, voire sauter le petit-déjeuner un jour par semaine puis deux… Ou comme j’ai fait, stopper la semaine et garder le petit-déjeuner le week-end pendant un ou deux mois.

Dans tous les cas, si vous n’êtes pas convaincu(e), optez pour un petit-déjeuner salé. Accompagné éventuellement d’un fruit pauvre en sucre (baies par exemple). Le fait de prendre du sucré le matin (pain, céréales…) arrête net le brûlage des graisses pour la journée, et le pic d’insuline provoqué par la montée du taux de sucre sanguin provoque les fringales si bien connues du milieu de matinée.

Gardez les sucres et féculents pour la fin de journée… On en reparle.